vendredi 7 mars 2008

Le fugitif

Monsieur Parker a été arrêté l’autre jour à son domicile, en Caroline du Nord. Des policiers sont entrés, il a décliné son nom et les a suivis.

Monsieur Parker n’est pas en très bonne santé, dit le Washington Post, qui raconte sa vie : il a de la tension, du diabète, une hépatite C que les médecins ne peuvent traiter car son cœur est trop faible. A 81 ans, il est ce qu’on appelle un fugitif. De longue date. Sa fuite a duré quarante ans.

Il donne l’impression d’avoir toujours fui. Il est arrêté en 1952 pour avoir braqué un chauffeur de taxi. Lui dit que c’est son oncle qui tenait le pistolet et qu’il avait couru en voyant la police. Il est condamné à 40 ans de prison. Au bout de 11 ans, il est libéré sur parole.

Pour être à nouveau arrêté un an plus tard pour plantation de marijuana. Il doit faire les 29 ans de prison restants. Il travaille en semi-liberté pour un fermier du Maryland, auquel il laisse entendre qu’il a beaucoup d’argent planqué. Le fermier le laisse partir.

La police le retrouve à New York où il vivait sous deux fausses identités. Blessé pendant l’interpellation, il est conduit à l’hôpital. On le laisse seul dans une pièce. Il sort tranquillement.

A ce propos, avez-vous déjà vu une évasion de raviolis ?



Bien des années plus tard, la police cherchant le cambrioleur d'une bijouterie tombe sur sa voiture. Et lui dedans. Il a un pistolet non déclaré à bord…

A son procès, le juge lui apprend que les papiers de la prison du Maryland ont brûlé. Sa première condamnation est donc caduque. Il est libre. Il refait sa vie. Il épouse une femme sans avoir divorcé de sa première épouse. Il a un enfant qu’il ne reverra jamais.
Il mène une vie ordinaire. Jusqu’à la semaine dernière, où il est à nouveau arrêté. On lui apprend alors que l’Etat du Maryland le cherchait, en fait, depuis quelque 40 ans. Pendant ce temps-là, monsieur Parker vivait sous sa véritable identité, avait acheté deux maisons et bénéficiait de la Sécurité Sociale américaine.

« Je n’ai plus beaucoup de temps, a-t-il dit. Je ne veux vraiment pas le passer en prison. Le plus important est de rendre mon nom propre. » Depuis, il a été libéré.

En lisant cet article, j'ai été assailli de questions :
Pensait-il souvent qu’il était fugitif ?
Pensait-il à sa première femme et à son fils ?
A quoi pensait-il le soir, en se couchant ?
Sa seconde femme connaissait-elle ses vies antérieures ?
Et lui, qu'a-t-il appris de ces vies-là ?

La chanson du jour : Terry Callier chante "Timepeace"



Et la liste des « doubles vies »
- Véronique (sans Davina et avec Kieslowski)
- Ajar et Gary (et deux prix Goncourt)
- Peter Parker (il tisse sa toile)
- Jean-Claude Roman (une tragédie)
- Catherine Deneuve (Belle de jour)
(maintenant, à vous de jouer)

8 commentaires:

La reine du chateau: a dit…

la reine dans son chateau et sur son chantier!

(hihihi)

Sixtine a dit…

1) ah ah ah l'évasion des raviolis, Chabat je l'aime

2) As-tu vu le film "L'adversaire", adaptation de la vie de Roman, tiré du bouquin de Carrère (même titre) ? Vachement bien, roman et film ^^

Yibus a dit…

@ la Reine : oh, alors, tu es veule et maléfique sur les chantiers autant que tu es parfaite et doulce sur le blog-monde... Oh, que je suis décu, mais décu... Tu peux pas savoir (uhuhuh)

@ sixtine : j'ai découvert ça hier, grand moment d'hilarité solitaire... Et Chabat, je suis très fan, il faisait un jeu con avec des hamburgers, c'était excellent...
Quant à l'adversaire, je l'ai vu, bien aimé, tout comme le bouquin. Mais j'ai préféré un autre film sur le même thème qui s'appelle "L'emploi du temps" de Laurent Cantet. C'est vraiment un film troublant car il montre simplement ce que l'homme faisait pendant ses temps morts, pendant la journée, ses errances...

La reine du chateau: a dit…

nan mais arrete tu vas me faire pleurer la! suis sensible moi! ;-)

Arty a dit…

Même réaction que Sixtine !
"L'adversaire" m'avait laissé une impression de malaise incroyable...

Au fait merci pour le lien cher Yibus ! Je suis super flattée !

Sixtine>
On fait comment pour lire ton blog ? :(

C'est Alice ! a dit…

Le seul fugitif que je connaisse, c'est Dr. Richard David Kimble aka Harrisson Ford.
J'fréquente pas les hors-la-loi moi !

Yibus a dit…

@ arty ; pour le bloug de Sixtine, tu lui envoies un mail à sixhallow@yahoo.fr.
(c'est un bloug privé, et vraiment bien de chez bien pères et fils...)
je t'en prie pour le lien, j'aime beaucoup tes photos (celles de Paris m'ont scotché)

@ c'est Alice ; c'est Indiana Jones ? Je n'ai jamais vu un film de la série... T'as jamais marché hors des passages piétons... Oh, veinarde...

C'est Alice ! a dit…

Naaaaan, Dr. Richard David Kimble c'est le fugitif du film Le Fugitif ! (j'ai pas plus simple sorry !)
Naaaaan, jamais, et jamais quand le bonhomme des piétons il est pas vert ... hihihi ... nan en vrai j'traverse comme une sauvage, t'as raison !