mardi 11 mars 2008

Chanson piano-panier



Interlude musical 3 de la semaine sans texte.

Quand je mets cette chanson, je chante très vite piano-panier : vous savez, ce jeu où on doit répéter très vite deux mots faits exprès pour finir en yaourt. Je m'embrouille la langue sur :

"Mama was queen of the mambo, Papa was king of the Congo,
Deep down in the jungle, I started bangin' my first bongo,
Every monkey'd like to be, in my place instead of me,
Cause I'm the king of bongo, baby, I'm the king of bongo bong..."

(Manu Chao, bongo bong)




La photo du jour : un morphing de Lawick Muller.


Ca me fait penser à Claude Cahun, une photographe des années 20 dont les autoportraits jouaient sur l'ambiguïté sexuelle (homo, bi, androgyne...). Troublant... Quelques photos ici.


Et la liste des "photos qui m'ont marqué" (faut pas réfléchir, hein, sinon, c'est que ça n'a pas marqué...Et en plus, ce n'est pas de jeu)
- le drapeau américain planté sur l'île d'Iwo Jima
- la jeune fille qui court nue dans Hiroshima dévasté
- le baiser de Charles et Diana à leur mariage
- le vol du basketteur docteur J (Julius Erving) avant qu'il ne plante un smash
- le visage de Miles Davis et sa trompette avant qu'il ne donne ses concerts dos au public
- L'arrivée au "Trésor" de Petra par un trou de souris (une grosse souris, oui...)
(maintenant, à vous de jouer)

9 commentaires:

Flo a dit…

Comme ca, sans reflechir, la 1ere photo qui m'est venue a l'esprit: The Unknown Rebel, Place Tiananmen, juin 1989.

Fab-Fab a dit…

Victime de ma génération (et aussi du merchandising), personnellement, je dirais le coeur de Voh, en Nouvelle Calédonie (Copyright YAB). Et puis aussi les portraits en gros plan d'enfants des rues, à New York, par William Klein.

Enfin, désolé de te contredire Yib, mais si tu parles bien de la photo à laquelle je pense, la jeune Kim Phuc n'est pas une victime de la bombe atomique d'Hiroshima, mais d'une attaque au napalm, au Vietnam:

http://aphgcaen.free.fr/blois/2007/kimphuc.htm

Voilà!

Yibus a dit…

@ Flo : c'est intéressant... quand je repense à cet instant-là, plus que la photo, c'est la vidéo qui me vient à l'esprit... Quand l'homme bouge et bloque le passage d'un char... Une, deux, trois fois, très fort comme scène....

@ Fab-Fab : exact, la mémoire, mon brave, me fuit...
(c'est aussi le risque du jeu... eh oui) Merci de l'info.
sinon, le coeur de Yab, hum... Ca sent pas un peu son garçon légèrement amoureux, ça ??
Et puisque tu évoques Klein (dans le bouquin, les Américains ??), je pense à Avedon et sa photo d'une femme (une star, je crois) au pied de deux éléphants...

Fab-Fab a dit…

Le garçon n'aurait pas été amoureux que la photo lui serait quand même venue à l'esprit, je pense... Je te l'ai dit, c'est générationnel, et peut être lié à mon cursus, aussi.

Sinon, pour William Klein, les photos évoquées sont tirées de la série "New York".

http://www.amicortina.com/fotpuntvistaingles/kleine.htm

"Les Américains", c'est de Robert Franck, un autre p'tit photographe qui s'est fait un nom.

Tens, c'est marrant cette photo d'Avedon dont tu parles... je ne l'avais même jamais vu avant de faire,à l'instant, une recherche sur Big-Brother-Google-image...

Yibus a dit…

@ Fab-Fab : merci pour tout et good night (et good luck)

La reine du chateau: a dit…

les photos:
- Che apres avoir ete execute
- l'americain balance d'un avion par des highjackers
- Daniel Pearl avec un flingue sur la tempe
- Thailande - le tatouage sur une photo de victime du tsunami dans une temple transforme en morgue

sans rire, j'ai rien d'autre qui me vient a l'esprit! est ce que c'est grave docteur?

Yibus a dit…

@ la reine : nan, pas grave, regarde mes deux premières réponses (bon, après, ça vire au nin-nin). Je dirais même que tu pêtes la forme

PS ; pour le double post-d'aujourd'hui, cf la réponse développée dans le post du jour (pas celui d'hier qui est celui-ci... Oh, je vais revenir à un post par jour, rroroohohoh)

Sixtine a dit…

Les enfants de Doisneau

Llyn a dit…

Le Che. Celle prise par Korda, et puis celle de son exposition dans le lavoir, après son exécution.
Les photos de soldats prussiens prises pendant la guerre franco-prussienne en 1870 (jolie découverte aux archives).
C'est tout ce qui me vient sans réfléchir.