lundi 7 mars 2011

Donne-nous, Yibus, notre billet quotidien


Les chiffres ? C'est ma passion,
pourrais-je dire en parodiant Omar Sharif et son amour équestre.

Ces derniers temps, ce blog, vaisseau amiral du bon goût français en terre américaine, était devenu bateau ivre voguant dans les eaux saumâtres de l'à-peu près. Il n'était plus cette puissante analyse sociologique des moeurs locales qui avait fait sa réputation par-delà l'Arizona.

Il dérivait doucettement, en attendant notre retour vers la vieille Europe, qui devrait se produire en juillet prochain.

Ce n'était plus possible. Je ne pouvais laisser la léthargie s'emparer de ce temple du bon goût, ce parangon de l'âme hexagonale. Il fallait réagir. C'est là que les chiffres m'ont sauvé.

Plutôt que de fêter les anniversaires du blog ou de dénombrer commentaires et compliments qui se répandent sur mon échine puissante comme la cascade d'eau pure sur la tête de la femme libérée (pub Tahiti douche version 1983), j'ai aperçu la lumière.

N'y a-t-il pas plus bel objectif pour le blog que d'atteindre un compte tout rond d'ici la fin de cette formidable expérience américaine ?

C'est empli d'une ferveur inconnue, irrigué d'une nouvelle sève printanière, ami lecteur, que je me suis jeté sur l'historique du blog.

Et le vertige m'a pris : si je veux un compte rond, je dois atteindre les 500 billets publiés.

...


Il en reste 113 à pondre, des billets. Douze de plus que les dalmatiens. En compulsant mon agenda, je titubai. Un billet par jour. Comme l'oeuf de la poule. Pendant quatre mois.

Tu as bien vu, toi mon frère blogueur ("que je n'ai jamais lu...", chanterait Maxime). Un billet quotidien. Sans repos dominical, ni rien. Je ne sais si je réussirai. Et pourtant, il le faut.

Alors s'est levé de la foule ébaubie un murmure grandissant : "C'est une vocation... Un sacerdoce". On aurait pu ajouter : une oeuvre.


Bon, c'est pas tout ça mais comme il vous faut aussi des images, chaque billet sera orné d'un magnet acheté dans un lieu que nous avons visité durant ces quatre années sur les terres de Bill Clinton, Frederick Douglass, Robert Redford et Dolly Parton.

Aujourd'hui, du lourd. "Le geyser Old faithfull de Yellowstone".


Et la liste des "billets appréciés".
- Raphaëlle Billetdoux (j'adore le nom et son bel opuscule "Mes nuits sont plus belles que vos jours").
- Je t'en fiche mon billet.

(Maintenant, à vous de jouer)

11 commentaires:

ariana lamento a dit…

ca, c'est de la résolution ou je ne m'y connais pas. BRA-VO!

a demain, donc, Maestro.

Et ne réponds pas prends-en de la graine, hein.

Homéo a dit…

JE te souhaite bien du courage, j'ai essayé c'est super dur !!!

Sinon ça me fait super plaisir de pouvoir te lire souvent c'est pas comme l'autre dinde d'Alabama qui nous appâte et nous laisse en plan !

C'est Alice ! a dit…

Ah quelle verve ! Et quel challenge ! Je t'admire déjà, rien que pour la résolution, et je suis sûre que tu peux le faire ! ^^

Claire G. a dit…

Ouais ! Un billet par jour, ça c'est chouette :-)
Maintenant tu n'as pas d'autre choix que de d'y tenir !

Et... je suis désolée qu'on se soit à peine croisés chez C. samedi soir, c'est toujours pareil, y'a plein de monde et on n'a pas le temps de discuter... Il faut qu'on y remédie avant votre départ ! Bises.

lapuce a dit…

Tu as 113 magnets??? (enfin, 112 maintenant)
Un billet par jour, je veux bien!!
Tu sais, 400 aussi, c'est un chiffre rond ;D mais ça ne nous ferait plus que 12 billets à lire ... inenvisageable pour nos zygomatiques et nos neurones

ariana lamento a dit…

paroles, paroles...

nathinphoenix a dit…

Par dela l'Arizona ! C'est pas la peine de me rappeler que j'habite de trou du c... du monde !
Bon courage et nous ne manquerons pas de te rappeler ta promesse cher Monsieur !

Bises de Nath

Aisling a dit…

Un billet par jour, je m'en regale d'avance!! Avec une photo de Magnet en plus... c'est la cerise sur le gateau. Si tu es a court de magnet avant le 112eme jour, je suis sure que tes lecteurs se feront un plaisir de completer la collec, moi la premiere!
A demain donc :-)

Yibus a dit…

@ Ariana : merci mistinguette. A tous les jours, donc.

@ Homéo : j'imagine au bout des 17 billets déjà prévus comme la route va être longue (comme les 22 km du semi-marathon le 26 mars prochain)... M'enfin, c'est ça qui vaut.
Quant à miss Ariana, je préfère n'en rien dire. C'est juste triste. Elle avait pourtant l'air d'une grande. Beaucoup de potentiel.

@ C'est Alice : merci merci, oui, je vais y arriver (poil au nez...).

@ Claire : c'est un peu beaucoup pour cela que j'en fais la promesse publique... Pour m'y tenir.
Chouette si on se voit plus longtemps.

@ La puce : tu es gentille (500 en même temps, ce sont les 500 miles d'Indianapolis... de l'ordre du mythe quoi).

@ Ariana : j'adore Dalida ("il venait d'avoir 18 ans" me fait verser à chaque écoute des tombereaux d'eau salée).

@ Nath : mais non, mais non, c'était simplement un petit clin d'oeil à l'amie américaine la plus expatriée de Washington.

@ Aisling : A demain (si dieu le veut... Et Philippe aussi).

Llyn a dit…

Bon courage pour cette résolution pharaonique :-)

Yibus a dit…

@ Llyn ; merci, j'en aurai bien besoin... J'entame les fondations.