mardi 5 février 2008

A la santé du Pakistan

Dans cette ville calme et cosmopolite, quoique capitale de l’Empire, qu’est Washington, les étudiants ont peu d’occasions de rire. Paraît-il. Alors, ceux qui militent pour la Campagne présidentielle 2008, ont eu l'idée cocasse d'organiser une petite fête entre amis qui se rapproche d'assez près d’une beuverie politique.
Après avoir fait provision de pizzas et diverses boissons fortes et alcoolisées, ils ont regardé le dernier discours sur l’Etat de l’Union du président d’ici en s’astreignant aux règles édictées .

Une trentaine de situations sont présentées, autant de coups à boire. Bush prononce le mot Pakistan ? Un verre… Un bushisme (genre, « hispanish ») ? Drink… S’il dit Mahmoud Ahmadinejad ? Drinnnnnk (plus un autre verre s’il le prononce correctement). La caméra fixe un candidat présidentiel ? Encore un verre. Et ce gros plan sur Nancy Pelosi, la très placide (botoxée ?) porte-parole démocrate de la Chambre des représentants ? Allez, un autre godet à vider… Et cette fois-ci, sans bouger aucun muscle facial.

Pour la fin de soirée, je propose de compter les colonnes en bas de la page.

Je ne sais pas s’il fallait boire pour mieux encaisser la pilule mais le président a demandé une rallonge de 70 milliards de dollars pour les guerres en Afghanistan et en Iran en 2008. Ce qui porterait le budget de la Défense à 670 milliards de dollars sur un budget total de 3 000 milliards de dollars. Soit plus que le PIB de la France.

Pour finir avec les chiffres qui frappent, les démocrates rappellent que si le budget est adopté, la dette publique cumulée sous la présidence Bush (1300 milliards de dollars) sera supérieure à la dette des Etats-Unis depuis la guerre d’indépendance jusqu’en 2000.

Sans aucun rapport, le retour des flash-mobs à la gare centrale de New-York.

La chanson du jour ; "Plastic people" par le Peuple de l'herbe.

Et la liste des « chiffres que j’aime ».
- 1
- 3
- 5
- 24
- 1158795468725484696 + 2
(maintenant, à vous de jouer)

8 commentaires:

Flo a dit…

Commentaire tout-a-fait trivial: je me suis pose la meme question a propos de Nancy Pelosi. Elle avait aussi l'air tres enrhumee, la pauvre pendant le State of the Union Address. Quoi de pire que de devoir ecouter Bush quand on n'a deja pas la peche, et faire attention a ne pas constamment rouler des yeux a cause de ce qu'on entend parce qu'on est a l'arriere-plan et que tout le monde vous regarde. Enfin, elle s'en est mieux sortie que Clinton qui, lui, s'est carrement endormi pendant un discours pour Martin Luther King day.

Yibus a dit…

@flo ; je trouve que la trivialité, qui était passée prendre l'apéro hier soir à la maison, a des tas de qualités. Concernant Nancy, elle a dû prendre des cours de zen intensif. Pour ceux qui n'ont pas vu le moment de solitude de Bill-je -résiste-mais-je dors-Clinton.
http://www.dailymotion.com/bookmarks/fourberies/video/x45n6o_bill-clinton-endormi_fun

Regis a dit…

Excelllllent !
Je propose qu'on regarde ensemble le discours de l'Etat de l'Union!!! A moins qu'on ne l'adapte à notre sauce (type : "C'est tout de même extraordinaire que ..." = une bière, "Comment voulez vous que" = une bière, "Alors on me dit que" = une bière, "J'ai échoué sur" = un tonneau...).

Fab-Fab a dit…

Ah ces étudiants... Toutes les occasions sont bonnes pour picoler! ;-)
A ce propos, comment dit-on "trâgner un godot" à Washington??

Yibus a dit…

@ regis ; et quatre bouteilles de Saint-Emillion si on lit sur un SMS de Mister B. à Miss C. : "reviens tout de suite à la maison et j'envoie le modèle au studio" :-)

@fab-fab ; "trâââgner un godot". Aucune référence à Becket (quoi que lui aussi aimait à lever le coude), c'est boire un coup en bon françois. En caincain d'aujourd'hui, je l'ignore. thanks for the pur moment de lorrainitude aiguë. Pour qui aurait quelque intérêt à ce patois que je découvris voici une douzaine d'années, un chouette dico lorrain-français.
http://www.axsane.fr/Lexique-lorrain.html

FrédéricB a dit…

-Les chiffres: le 8 et le 16 et le 88.

-Les qualités: l'esprit du Sphinx de Thèbes, le départ à l'arrêt du guépard.

-Les moments de sport: accéder à la finale du tournoi de ping pong de la Présentation en 6ème (j'avais battu des élèves de 3ème). Un match de foot incroyable sur goudron au stade de Salon de Pce en juin 1997 où j'avais Valbuenisé tout le match, réussissant même une roulette.

Les boissons: de 0 à 29 ans: l'eau quand j'ai soif.

(Maintenant, à toi de jouer)

Yibus a dit…

@fredericb ; merci d'être venu parler de ce qui te meut dans ce magnifique club pour l'amitié franco-américaine (et de tous les pays... aussi). Pour la boisson, j'ai un léger doute... Quel est ce baiser sur le timbre ? Un futur ticket Hillary-Barack ?

Sixtine a dit…

J'adore ce jeu, j'adooore, et il peut s'appliquer à n'importe quel discours politique dont on connaît par avance les rouages et les tics de langage (ici : Notre Président. A chaque "Je refuse d'étaler ma vie privée", zou, un coup, etc.) ^^