samedi 2 février 2008

Education sexuelle

Les nouvelles méthodes d’éducation sexuelle appliquées dans le Montgomery County ne violent pas la législation de l’Etat du Maryland. C’est un juge du tribunal d’Etat qui a tranché cette semaine. Le Washington Post de ce matin raconte l'affaire, qui m'intéresse bigrement, entre autres, parce que c'est là que se trouve l'école de mes enfants.

Le Comté, un des plus libéraux des Etats-Unis, a réformé ses cours d’éducation sexuelle. Jusqu’ici, un enseignant ne pouvait parler d’homosexualité qu’en réponse à une question d’un élève. Aujourd'hui, des cours sur l’homosexualité sont délivrés en classe de 4ème et de seconde. Par ailleurs, une vidéo, montrant comment mettre un préservatif (sur un concombre), est projetée en seconde.

Les groupes de parents qui ne veulent pas qu'on parle d'homosexualité à l'école ont trouvé un angle d'attaque pour aller en justice. Selon eux, les cours présentent l’homosexualité comme « innée », alors que la loi du Maryland impose à tous les cours de s'en tenir aux faits. Le juge les a déboutés.

Actuellement, une vingtaine d’Etats américains essaient de limiter la place de l'éducation sexuelle à l'école. Ils sont encouragés par la présidence Bush, qui accorde depuis 2004 une enveloppe totale de 180 millions de dollars par an aux écoles qui mettent en avant l’abstinence sexuelle.

Et en France ? Une loi prévoit depuis 2001 trois séances d'éducation à la sexualité chaque année, du primaire au lycée. Mais les établissements se cantonnent souvent aux deux heures annuelles obligatoires pour les classes de quatrième et de troisième. A côté de ça, "Le guide du zizi sexuel" de Zep a fait un carton avec 1,5 million d'exemplaires vendus.

Au fait, comment on fait les bébés ? Réponse avec la séquence des spermatozoïdes de "Tout ce que vous avez voulu savoir..." de Woody Allen. Ca dure 10 minutes, c'est par ici. Cet enfant, très au fait de la chose, a le sens de la métaphore.

Ça n’a rien à voir mais 750 000 adolescentes américaines étaient enceintes en 2007 : soit une proportion de 93 grossesses pour 1000 adolescentes (contre 63 en Angleterre et 43 en France). Un chiffre en augmentation pour la première fois depuis 1991 comme le détaille ici le New-York Times.

Ça n’a aucun rapport mais la branche du Minnesota de l’église presbytérienne (2,3 millions de membres et 10 000 pasteurs) vient de permettre aux homosexuels de devenir pasteur. Jusqu’ici, seuls les hommes et femmes mariées ou ayant fait vœu d’abstinence pouvaient être ordonnés.

La chanson du jour ; Toquinho et Vinicius chantent "A felicidade" (attention, cette vidéo contient de la fumée de cigarette)



Et la liste des « qualités que j’aimerais avoir pour mes futures réincarnations »
- la douceur de la soie chinoise
- la noblesse du cyprès toscan
- la résistance du bambou asiatique
- la souplesse du chat égyptien
- la patience du baobab sénégalais
(maintenant, à vous de jouer)

2 commentaires:

Sixtine a dit…

Ouf tu causes pas que du Super Bowl (je débarque, me tape pas) ^^

Yibus a dit…

@sixtine ; welcome, c'est un plaisir de te voir venir parmi une foultitude de lecteurs sympas ET modernes... Mais Aïe, aïe, aïe, regarde aujourd'hui, j'en parle un tit chouïa de foot... Et aussi de pub, parce que, hein, que serait le sport sans le biseness ici ??